Evangile et musique – François-Xavier Amherdt

La pastorale des accords – Perspectives pastorales n°14

Musique est son nom: le Créateur établit le cosmos comme une splendide harmonie, jouant des astres, des montagnes et des arbres comme autant d’instruments. Pour dire l’indicible divin, rien ne vaut la via pulchritudinis musicale, cette voie de la beauté qui recèle des paraboles pour faire entendre «l’inouï» de l’Esprit et réconcilier les dés-accords entre les humains.

Destiné aux quêteurs de sens, aux aventuriers de la spiritualité, comme aux agents pastoraux laïcs et prêtres, aux catéchistes et aux parents, sans oublier les compositeurs et les musiciens auxquels il lance des appels, l’ouvrage déploie 12 notes et 12 petits chapitres, comme autant de sons différents, de do à si, à disposition des chanteurs de l’infini: le bruit du silence; l’accord trinitaire à trois sons: les 7 notes de la gamme divine; l’Église à 4 voix; les 5 lignes de la portée; la justesse des 6 cordes de la guitare; la transcendance de la mélodie divine ; la stéréophonie entre ciel et terre; la nouveauté du Maranatha biblique final; les deux mains et les dix doigts du pianiste; le chant et la musique en catéchèse et pastorale: les 144’000 voix des cantiques de l’Apocalypse. À chaque étape correspondant subtilement à un chiffre de 1 à 12, l’auteur propose à partir de sa propre expérience de prêtre-musicien des pistes pour une pastorale musicale inépuisable. De manière à renouveler la vie ecclésiale, la liturgie, la catéchèse et les rencontres de tous ordres. Car rien ne vise mieux le cœur de Dieu, au-delà des mots, qu’un accord parfait, en finale d’un oratorio. Ou plutôt le silence qui le suit…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *