Prédication: un langage qui sonne juste – Franziska Loretan-Saladin et François-Xavier Amherdt

Perspectives pastorales – 3

Ceux qui prêchent ont pour tâche de rendre accessible aux assemblées la Révélation. Les uns comme les autres souhaitent un «langage qui touche juste» afin que la Parole soit entendue. Sinon à quoi bon prêcher?

La poésie ressemble à bien des égards à l’homélie. La poétesse allemande Hilde Domin a élaboré une réflexion théorique sur la langue du poème dont les fruits s’avèrent extrêmement bénéfiques pour l’homilétique. Selon elle en effet, le langage apparaît comme le lieu de perception en profondeur de la réalité. La langue poétique a une puissance de révélation analogue à celle des Écritures, ce que les 17 thèses finales du livre s’efforcent d’expliciter.

Cet ouvrage, traduction partielle et réélaborée d’une thèse défendue en allemand à l’Université de Fribourg, désire offrir un outil utile pour les prédicateurs (prêtres et laïcs) en recherche d’un langage qui rejoigne leurs audi teurs, et apporter pour le large public une contribution au dialogue entre la littérature, la théologie et la proposition de la foi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *