Le temps du mourir – Sous la direction de Bernard N. Schumacher

Ce temps ultime a tendance aujourd’hui à être planifié et maîtrisé à tout prix au nom des principes de l’utilité et de l’indépendance. On veut choisir sa mort, décider quand partir et comment. Le temps du mourir renvoie à la question de savoir s’il existe des temps dans l’existence humaine qui ne «servent» à rien, qui ont leur sens en eux-mêmes. Mais ce temps du mourir, n’est-il pas paradoxalement un des temps clefs de l’existence humaine individuelle et communautaire? Un temps que l’on est appelé à vivre pleinement?

La société occidentale contemporaine tend à considérer communément le temps qui échappe à la performance et à l’efficacité comme un temps «perdu». Qu’en est-il du temps du mourir? Est-il un temps en trop, dépourvu de sens et qualifié d’inhumain?

Le temps du mourir – le nôtre ou celui d’un proche – nous apprend-il quelque chose de notre propre vie, comme aussi de notre existence en communauté? Est-il un temps d’ajustement à l’essentiel? Est-il au final le temps de l’espérance plutôt que du désespoir? Autant de questions auxquelles cet ouvrage collectif tente de répondre.

Disponible à l’achat dès le 10 juin 2022

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *