Le Val de Bagnes au coeur de la mission de l’Eglise universelle – Damien Niyoyiremera

Par-dessus tout la charité

Préface de Mgr Jean-Marie Lovey, éêque de Sion

Au sommet du cimetière du Châble, il y a un endroit réservé aux curés, religieux, religieuses et missionnaires originaires de Bagnes. Parmi ces braves missionnaires, il y a Mgr André Perraudin, premier archevêque de mon pays, le Rwanda. Dans l’une de ses lettres au Centre missionnaires de Bagnes, après avoir remercié toute la communauté paroissiale de Bagnes pour son soutien dans sa mission au Rwanda, il ajoutait: «Tous ceux qui nous aident verront un jour le fruit de leurs sacrifices. Ils n’auront pas donné pour rien, je vous assure» (Lettre inédite du 28 mai 1958). Ma présence dans le Val de Bagnes serait-elle l’un des fruits des sacrifices dont il parlait? Je ne sais pas mais cette découverte m’a fait chaud au cœur. Comme Rwandais, chrétien devenu prêtre, je me retrouvais sur le sol de mes ancêtres dans la foi. J’avais l’impression qu’enfin je touchais un des secrets que renferment ces hautes montagnes du Val de Bagnes: un élan missionnaire extraordinaire. Voilà pourquoi j’ai pris ma plume pour mettre par écrit mes ressentis.

L’abbé Damien Niyoyiremera, né le 23 août 1974 au Rwanda, est un prêtre du diocèse de Gikongoro (Rwanda). Comme prêtre Fidei Donum dans le diocèse de Sion (Suisse), il exerce les fonctions de curé dans les paroisses du Val de Bagnes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *