Arcabas. Rencontre au soir de sa vie – Gaëlle May

(2 avis client)

Produit vendu uniquement en Suisse

Rencontrer Arcabas au soir de sa vie, c’est recevoir de l’artiste un encouragement à la joie, celle qui ouvre un horizon en couleurs. Au travers de l’échange avec José Mittaz, chanoine du Grand-Saint-Bernard, le peintre nous convie à une promenade libre.
De son atelier en Chartreuse à celui du maître-verrier Christophe Berthier à Grenoble, notre itinéraire nous mènera jusqu’à l’île de Ré, à la rencontre de son fils Etienne sculpteur. Nous inscrirons aussi nos pas sur les traces d’Arcabas à l’Alpe d’Huez et au Sanctuaire Notre-Dame de La Salette. Sans oublier le Musée Arcabas en Chartreuse et sa dernière œuvre monumentale: les vingt-quatre vitraux de la Basilique du Sacré-Cœur à Grenoble.
Au travers de son œuvre, Arcabas nous appelle à voir et à écouter par-delà les images.
Documentaire de 60 minutes accompagné d’un livret

Communiqué de presse

UGS : EDITIONS_DVD_ARCABAS Catégorie :

Description

Teaser Arcabas – Rencontre au soir de sa vie from Lueurs Productions on Vimeo.

L'atelier musical avec Thierry Epiney from Lueurs Productions on Vimeo.

2 avis pour Arcabas. Rencontre au soir de sa vie – Gaëlle May

  1. Florence Droz (client confirmé)

    Documentaire très intéressant. Nous retrouvons l’humour du peintre, et ses oeuvres au style si reconnaissable et, à mes yeux, magnifiques. Je regrette la musique omniprésente ; même si elle est intéressante et originale et qu’elle ne me déplait pas, est trop forte et perturbe parfois les dialogues

  2. Catherine Roche

    C’est un film touchant, comme le sont Arcabas, Jacqueline, Isabelle sa fille, et Etienne son fils dont nous découvrons les oeuvres.
    Nous avons découvert cet été Saint Hugues en Chartereuse, avions été « saisis » par la force du message spirituel qui se dégage de l’intérieur de cette église (si peu attrayante de l’extérieur). Arcabas a réussi son oeuvre missionnaire, il fait parler Le Christ en chacun de nous.
    Et puis, le film nous a fait découvrir les vitraux de la basilique du Sacré-Coeur de Grenoble, dont nous avions été privé cet été (la basilique fermant à 16 h le dimanche (incomprehensible). les paroles de Berthier-Bessac sur le travail avec Arcabas nous font toucher du doigt l’importance des échanges dans la création artistique.
    merveilleux film.

Ajouter un Avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *