Ces chrétiens persécutés

Ouvrir sa Bible, se rendre à l’église ou prier. Des actes communs voire même ringards en Europe, mais d’une importance capitale dans d’autres régions du globe. En effet, ces gestes en apparence anodins plongent de nombreux chrétiens dans les affres de la violence, de la torture et peuvent même les conduire jusqu’à la mort.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *